Adresse 15 ham Ruettes, 78580 LES ALLUETS LE ROI
Téléphone Fixe: 09.62.27.68.63 - Portable 06.11.01.22.23 - Fax: 01.39.75.23.80

La menace de la propagation aéroportée est réelle.

La propagation du virus COVID-19 a augmenté notre urgence à nous protéger contre les attaquants invisibles, les virus.
Que ce soit à notre domicile, au travail ou dans les lieux publics (transport en communs, écoles, etc.) ces lieux sont généralement peu aérés.

La promiscuité, telle qu'elle est dans les transports publics, au bureau et dans les lieux publics facilite grandement la transmission de maladies.
Lorsqu'une personne malade tousse ou éternue, elle projette des gouttelettes microscopiques remplies de germes et virus, celle-ci restent en suspension dans l'air et sont contagieuses pendant plusieurs heures voire plusieurs jours

Depuis le début de la crise sanitaire, le lavage des mains et nettoyage des surfaces des points de contact ont été la norme, mais aujourd'hui une nouvelle ligne de défense essentielle est nécessaire, la purification de l'air, pour se protéger contre la transmission de virus aéroportés de personne à personne.

Les données actuelles des experts de la santé et les virologues du monde entier sont unanimes. La COVID-19 se propage dans la population suite à un contact direct, un contact indirect (par l’intermédiaire d’objets ou de surfaces contaminés), ou un contact étroit avec une personne infectée, par le biais des sécrétions buccales et nasales. Il s’agit notamment de la salive, des sécrétions respiratoires ou des gouttelettes de sécrétion. Celles-ci sont expulsées par la bouche ou par le nez lorsqu’une personne infectée tousse, éternue, parle ou chante, par exemple. Les personnes qui sont en contact étroit (à moins d’un mètre) avec une personne infectée peuvent contracter la COVID-19 si ces gouttelettes infectieuses arrivent dans leur bouche, leur nez ou leurs yeux.

Les centers for Disease control ont constaté que la covid 19 peut se déplacer jusqu’à 4 mètres dans l'air. Le New England journal of medecine a indiqué que le virus peut rester en suspension dans l'air de 4 heures à plusieurs jours. Des recherches menées aux Pays Bas ont montré que la mesure typique de la distance sociale d'1.80 M entre les personnes était inefficace.... et ont recommandé un espacement allant jusqu'à 20 m3

La menace de la propagation aéroportée est réelle.

La plus grande association mondial dédiée au sujet de la ventilation et de la qualité de l'air intérieur, la ASHRAE, a publié une déclaration concernant la transmission du SRAS-Cov-2 et le fonctionnement des systèmes de chauffage, ventilation, et climatisation pendant la pandémie COVID-19 qui c'est ouverte avec :
"La transmission du SRAS-COV-2 par l'air est suffisamment probable pour que l'exposition au virus par voie aérienne soit contrôlée"